Étiquettes

,

Je vous présente aujourd’hui une excellente vidéo réalisée par Yannick Cornet à Copenhague, au Danemark. Comme moi, vous serez sans doute bien étonnés de constater la situation là-bas à l’heure de pointe!

Au programme:

  • Un petit tour guidé de Copenhague à l’heure de pointe (en vélo)
  • Des solutions pour le développement durable (en anglais)
  • Une trame sonore des plus agréables🙂

Making Sustannable Life Attractive

Il n’y a pas de solution unique au développement durable, qui est complexe et de grande envergure. C’est plutôt un ensemble de solutions, fonctionnant en synergie les unes avec les autres, qui sont nécessaires. Dans cette vidéo, l’auteur Yannick Cornet nous présente cinq solutions de grande envergure qui ont été implantées avec succès dans son quartier, celui de Nørrebro à Copenhangue. Il s’agit du quartier le plus dense de la ville avec plus de 20 000 habitants par km2. C’est aussi le quartier où le nombre de véhicules automobiles par habitant est le plus faible: environ 13 voitures pour 100 habitants! La moyenne pour Copenhague est d’environ 20 voitures pour 100 personnes.

1. Une planification urbaine favorisant la proximité

À Copenhague, les écoles et garderies sont disséminées près des habitations, afin qu’il soit facile de s’y rendre sans voiture. Étant donné le peu d’automobiles, les stationnements des blocs appartements sont principalement utilisés par les bicyclettes.

2. Des moyens de transports alternatifs faciles, attrayants et sécuritaires

Lorsqu’il neige, les pistes cyclables sont dégagées avant les rues!

Le rue ne ressemblent pas tant à des rues qu’à des espaces partagés où les autos peuvent passer mais sûrement sans se sentir les bienvenus à passer à toute allure.

Les transports alternatifs sont peu chers, simples et ils fonctionnent sous toutes les conditions météorologiques et ce, même à Copenhague où il vente, pleut et neige à l’occasion.

À Copenhague, les rues disposent de deux pistes cyclables, une de chaque côté pour chaque direction. En outre, chacune des deux pistes cyclables dispose de deux voies réservées!

Les feux de circulation sont synchronisés sur le trafic des vélos et non pas avec les voitures!

Copenhague à l'heure de pointe!!!

Vous serez stupéfaits de l’absence de trafic automobile dans les rues de la ville à l’heure de pointe!

3. Un service de transport en commun attrayant et rapide

En réservant l’artère principale au transport en commun, les autobus passent toutes les quatre minutes, elles ne restent pas bloquées dans le trafic, c’est devenu si populaire que les lignes d’autobus sont victimes de leur propres succès et roulent à pleine capacité presque toute la journée.

Pourquoi permettre à un autobus de rester pris dans le trafic?

4. De l’espace pour les piétons

À Copenhague, les trottoir sont encore plus larges que les pistes cyclables et ils sont équipés de bancs et de stationnements pour les vélos.

Les trottoirs sont continus de telle manière que ce sont les voitures qui ont l’impression de traverser le trottoir plutôt que de laisser les piétons traverser la rue.

5. Une volonté politique de favoriser un développement durable

Les quatre solutions précédentes n’occasionnent pas de dépenses, elles sont possibles en fonction de ce qui est planifié et décidé.

Rendons attrayants ce dont nous voulons davantage.

Présentation de Yannick Cornet

L’auteur de cette vidéo est né en Bruxelles et il a grandi à Montréal. Il vit maintenant à Copenhague avec sa femme Annika et sa petite fille Eleonora, qui a été fabriquée en Chine😉